Qu’ est ce qu’une petite nacelle et comment la choisir pour réaliser vos travaux ?

nacelle
Vous avez des travaux prévus dans les prochains mois ? Vous savez que vous allez devoir gagner de la hauteur pour effectuer votre tâche, mais vous n’avez à votre disposition qu’une modeste échelle. Bien que celle-ci vous accompagne dans la réalisation de la plupart de vos travaux, vous constatez qu’il faut que vous soyez mieux équipé. C’est ainsi que la nacelle automotrice entre en action ! Pour savoir comment choisir une nacelle élévatrice, découvrez trois éléments principaux à ne pas négliger.

La nacelle électrique : définition et avantages

La nacelle électrique, appelée également plateforme élévatrice mobile de personnes (PEMP) est un engin motorisé qui permet de réaliser, entre autres, des travaux en hauteur. Elle est beaucoup utilisée au sein des entreprises, notamment lorsqu’il s’agit de déplacer des charges importantes dans les entrepôts. Néanmoins, la nacelle trouve aussi sa place sur les chantiers. En tant que particulier, vous pouvez vous procurer une petite nacelle élévatrice pour effectuer des tâches délicates qui demandent de prendre de la hauteur. Que ce soit pour la rénovation de la charpente de votre maison, pour le ravalement de façade de cette dernière ou pour des travaux de peinture, la nacelle devient votre alliée. Vous trouverez sur la boutique en ligne de l’entreprise Elevah de nombreux modèles de nacelles. Ces petites plateformes répondent à des besoins différents, mais défendent la même chose : votre sécurité. Ne prenez plus de risque inutile et laissez de côté cette échelle. La nacelle électrique va faciliter la réalisation de vos travaux. Grâce à elle, vous gagnez du temps, car la machine se déplace facilement et effectue pour vous les rotations adéquates. Vous travaillez en hauteur en toute sécurité et vous pouvez atteindre les moindres recoins qui semblaient jusque-là inaccessibles.

Le choix de la nacelle en fonction de la configuration du chantier

Avant d’opter pour un modèle de plateforme élévatrice en particulier, les professionnels évaluent leurs besoins. Faites de même ! Au regard des travaux qui vous attendent, quels sont les critères techniques qu’il faut absolument respecter ? L’état de votre chantier va donc être déterminant pour la suite de vos travaux. La dimension de la machine limitera ou non les manœuvres à opérer. Si vos travaux se déroulent à l’extérieur, le terrain est-il plat, en pente ? A contrario, si votre chantier a lieu à l’intérieur, la nacelle, aussi petite soit-elle, disposera-t-elle d’assez de place pour être dirigée et changer de direction ? Aussi, ne vous précipitez pas dans le choix de votre plateforme électrique. Prenez le temps d’évaluer correctement l’ampleur de vos travaux et n’hésitez pas à en parler avec des professionnels. En analysant votre chantier, ils sauront en un coup d’œil quel type d’engin est le plus adapté à vos besoins. Ils prendront en compte le niveau de mobilité de la nacelle et ses éventuelles possibilités de déport. Les machines à diesel sont par exemple conseillées pour les chantiers en extérieur, tandis que les engins électriques sont davantage efficaces pour les chantiers en intérieur.

La hauteur de l’intervention, un facteur déterminant dans le choix de la nacelle électrique

Ce critère de sélection est sûrement le plus important : il est essentiel de connaître la hauteur à laquelle vous devez vous élever pour sélectionner la bonne nacelle. En effet, toutes les plateformes élévatrices ne montent pas à la même hauteur. En fonction du nombre de mètres à atteindre, le mécanisme de l’appareil sera différent. En moyenne, une petite nacelle peut s’élever de 4 à 16 mètres. Au-delà, le modèle de nacelle sera plus imposant. Vous devez changer entièrement votre cheminée ? Il est temps de vous demander à quelle hauteur vous êtes censé monter. Les experts conseillent toujours de ne pas évaluer trop juste, quitte à choisir une nacelle électrique qui s’élève plus haut que prévu. Ainsi, vous aurez une marge de manœuvre et n’aurez pas de difficulté à travailler une fois arrivé en haut. Retenez que vous devez être à l’aise, bien stable. C’est pour cela que plus l’engin monte haut et plus il est doté d’un système de sécurité adapté. Si vous n’avez pas l’habitude de recourir à ce genre d’appareil, vérifiez que la nacelle est équipée d’un stabilisateur ou d’un frein de stationnement automatique. À titre d’exemple, les nacelles télescopiques sont recommandées pour les travaux qui nécessitent de se percher très haut. Autrement, une nacelle automotrice pouvant aller jusqu’à 7 mètres suffira.

La nacelle se choisit en fonction de la charge admissible

Vous savez que vous serez seul à bord de votre engin élévateur lors de vos travaux. De toute façon, la plupart des petites nacelles sont conçues pour n’accueillir qu’un seul individu à la fois. Elles ont toutefois un poids limite qu’elles peuvent supporter, et ce, en raison des charges éventuelles qui pourraient se rajouter. Imaginez que vous avez du matériel à faire monter pour la rénovation de votre cheminée. Vous devez donc également anticiper ce paramètre et choisir une nacelle électrique qui supporte aisément plus de 200 kilos. Soyez vigilant : en cas d’accident, vous ne serez pas protégé si vous ne respectez pas la limite fixée par les constructeurs. En effet, un appareil ne peut pas soulever un poids supérieur à sa capacité maximale. Là encore, les freins de stationnement automatique sont les bienvenus sur ce genre d’appareil. La charge supportée par la nacelle influe sur sa stabilité. Si vous pensez que vous n’aurez pas besoin de transporter beaucoup de poids, choisissez une nacelle avec un plateau picking pouvant soulever jusqu’à 100 kilos.


Comment choisir la bonne machine d’emballage ?
Pesage à fonctionnement : pourquoi c’est si important ?