Gestion de stock : comment calculer le ration de rotation des stocks ?

Le calcul d’un ratio de rotation des stocks se fait par la comparaison du stock final comparé aux coûts de production ou d’achat concerné, selon souvent le chiffre d’affaires qui est à multiplier avec le nombre de jours de l’année. Il y en a ceux qui utilisent l’année commerciale, certains choisissent l’année civile. Comment alors faire le calcul ?

Le ratio de rotation des stocks, c’est quoi exactement ?

Ce ratio représente le nombre de fois par lequel le stock total de votre logistique s’est écoulé durant une année civile. Les termes  » le stock de l’entreprise tourne x fois par an  » peuvent suffire à démontrer le type de gestion amélioré. Si le ratio de rotation des stocks se rapproche de 1, le modèle de gestion des stocks sera à revoir. À l’opposé, un ratio de rotation plutôt élevé peut témoigner d’une logistique assez huilée, et de besoins faibles en fonds de roulement (ou BFR). Le bon ratio de rotation des stocks ne peut être donné comme exemple, car il est grandement variable en fonction du secteur d’activité. Par ailleurs, le temps d’écoulement des stocks fait partie d’une variable plutôt proche de ce ratio de rotation des stocks. Il aide à calculer le temps, de ce fait, un produit restera, en moyenne, en stock avant son écoulement. Dans tous les cas, la variable devra être au maximum réduite pour arriver à une gestion optimale des stocks. Cependant, cette variable est à surveiller de très près également pour le cas des produits périssables.

Comment calculer le ratio de rotation des stocks ?

Quand vous calculez la rotation de gestion de stocks, vous calculez les durées d’écoulement ou les durées de stockage (c’est aussi le règlement pour les dettes et créances). C’est également le délai de rotation. Les ratios présentent le nombre de jours pour stocker les marchandises, les produits finis et les matières premières par exemple. Ces ratios ne devront pas être confondus avec le taux de rotation des stocks exprimant le nombre de fois où une entreprise a terminé l’intégralité du stock durant un exercice. Il peut s’obtenir en divisant le stock moyen par le chiffre d’affaires. Le stock moyen s’obtient donc par une formule : (stock initial + stock final) /2. Afin de calculer ce temps d’écoulement, il faut diviser le stock moyen par le prix annuel d’achats, et multiplier par 365. Le calcul n’est pas si compliqué, évitez de faire un mauvais pas pour ne pas tout fausser.

Limites et intérêts de ce ratio de rotation des stocks

Un ratio de rotation des stocks vous permettra de mesurer le rythme par lequel les stocks seront vendus. Si le rythme de renouvèlement des stocks est assez élevé (avec un nombre de jours de stockage faible), le ratio sera considéré comme étant favorable, sauf si son rythme devient très élevé. Il y a alors un risque sur le fait de ne pas tenir les délais de livraison. Ce nombre de jours élevé démontre que le stock peut lentement se renouveler alors que le nombre de jours est plus faible (pas trop non plus), ce qui prouve une bonne gestion des stocks sur la période donnée. Dans le cas où le nombre de jours de renouvèlement est très élevé (rythme de renouvèlement des stocks faible), la société subira des coûts de stockage assez importants. Il y aura alors un risque d’obsolescence des stocks (dépendant également de la nature des produits) qui pourrait augmenter. L’inconvénient de ces ratios de rotation réside alors dans le fait qu’ils ne sont pas très adaptés à l’activité saisonnière. Cependant, l’activité est bien saisonnière, uniquement en hiver ou uniquement en été, par exemple, les résultats des ratios pourront être incohérents totalement comparé à la réalité.

A qui faire appel pour proposer l’organisation du processus de production ?
Pourquoi opter pour une caisse enregistreuse sur ipad ?